Accueil Page précédente
Imprimer cette page Placer la page dans son cadre



Le site Web Eurocockpit / Radiocockpit
- mis à jour le 10 janvier 2007 -



En exergue : le faux, spécialité aéronautique française, avec les fausses licences (!)


Le site Eurocockpit / Radiocockpit aime se présenter comme "le contre-pouvoir qu'il vous faut". La vérité est un peu plus nuancée.

Avant la création de mon site (23 août 2004), j'ai adressé un courriel à Eurocockpit, le 1er juillet, pour annoncer cette création prochaine : "Quand ce site sera publié (dur dans ma situation mais j'y arriverai), je vous proposerai un échange de liens". Eurocockpit m'a répondu le 17 août pour me faire part de son intention de m'aider (ici, document N° 1).

J'en ai fait état dès le 1er septembre, indiquant ce qui pourrait être souhaitable, au minimum (ici, en bas de page).

Mais Eurocockpit ne fera rien. Pas un seul mot dans ses infos. Et, dans ses forums... Dès les premiers jours, j'ai été censuré, "verrouillé". Et je ne fus pas le seul. J'ai ouvert un sujet le 25 août 2004, supprimé, puis remis sous la pression d'intervenants, pour être verrouillé le 29. C'est ici (il y a des copies de sécurité). (Update janvier 2011. Les forums semblent définitivement fermés. Les copies de sécurité ont donc été mises en ligne, en PDF : page 1 et page 2.)

Le même jour, un participant s'inquiète de ce verrouillage et relance. Il est lui aussi immédiatement verrouillé ! (copie de sécurité, en PDF : ici)

Mais, finalement, en raison de la pression de ceux qui découvraient mon affaire, il a bien fallu que les administrateurs d'Eurocockpit acceptent qu'on en parle dans les forums, avec, toutefois, des opérations de censure assez régulières. Et toujours aucune information en "Une" du site.

Dans le même temps, Antoine Hayem ("Snooper"), administrateur et co-fondateur d'Eurocockpit, échange avec moi des messages prometteurs... jamais suivis d'effet !

Un an plus tard, en juin 2005, quand le film Whisky Romeo Zulu est sorti en France, le parallèle évident avec mon affaire, s'agissant de la psychiatrie et autres méthodes, a été occulté (ici, document N° 2). En outre, le staff a censuré dans les forums les comparaisons entre les deux histoires (sauf dans une rubrique déserte). Dans le même temps, ce même staff prétendait mensongèrement que je refuserais aide et soutien. Par exemple, Thierry Le Floch ("VMO"), administrateur et co-fondateur de Radiocockpit / Eurocockpit, également vice-président du Syndicat national des pilotes de ligne et membre de la commission technique de ce syndicat, dans un message envoyé à plusieurs inscrits aux forums (ici, document N° 3). Nombreux sont ceux, pourtant, qui peuvent témoigner du fait que j'aurais plutôt tendance à abuser en matière d'aide et que je ne lésine pas sur les moyens pour tenter de faire connaître mon affaire et ma situation !

Le double jeu d'Eurocockpit est flagrant. Mais, à Eurocockpit, il leur arrive de nier l'évidence. Alors je continue. Eurocockpit a fait état d'une affaire dont on ne sait pas tout (ici, document N° 4). Voyant qu'aucun sujet sur cet évènement n'était ouvert dans les forums, j'en ai ouvert un, m'interrogeant à propos du silence persistant sur mon affaire, beaucoup plus limpide, caricaturale même, et qui concerne un pilote, et qui plus est français. Il a été immédiatement supprimé. Antoine Hayem ("Snooper"), administrateur d'Eurocockpit, a tenté assez maladroitement de se justifier, renouvelant ses promesses jamais tenues (ici, document N° 5).

En février et mars 2006, Eurocockpit a continué à se démasquer. Dans quelques courriels assez largement diffusés et qui sont en ma possession, Antoine Hayem et Thierry Le Floch ont commencé à prétendre que je serais sujet au "délire", j'aurais un "coup au casque", "quelque chose ne tourne pas rond" et autres gentillesses. Je devrais m' "interroger sur le désert qui se crée autour de [moi]". Mais la parution du livre « Transport aérien : le dossier noir » qui consacre un chapitre à mon affaire, puis les reprises médiatiques, par exemple La Montagne, les ont un peu calmés. Il est intéressant de savoir qu'ils avaient transmis aux auteurs du livre la même prose sur mes prétendus "délires", tentant de les dissuader de parler de mon affaire dans leur ouvrage !

Quelques mois après, Eurocockpit a repris ses manoeuvres rampantes et son travail d'intox. Dans les forums, je suis en permanence agressé, ce qui n'a rien de surprenant, mais les administrateurs gèrent les débats d'une manière curieuse. Peu avant Noël 2006 les forums ont été chamboulés. Bien que je ne sois plus intervenu depuis un moment, j'ai été "désactivé" sans raison et sans explications. Il ne m'est plus possible d'intervenir, alors que les attaques contre moi se développent. Le même sort est réservé à d'autres, parmi ceux qui me défendent. En outre, des messages ont été supprimés par dizaines, d'autres sont déplacés sans queue ni tête, d'autres encore sont réécrits par les administrateurs (sans mention des modifications !). Le tout dans une direction bien précise et dans un but qui ne laisse aucune place au doute. Les liens vers les pages de mon site ont été supprimés (j'ai des copies de sécurité de l'état des discussions avant les tripatouillages).

Dans les forums, alors que je ne puis répondre, les administrateurs ont publié le 25 décembre 2006 une information mensongère, me qualifiant en outre de "fou" en ajoutant "il est encore temps pour toi de faire appel à des spécialistes qui t'aideront à comprendre les mécanismes psychiques qui conduisent aux situations comparables à celle que tu vis". Moscou à la belle époque soviétique.

Le surnom courant d'Eurocockpit est Eurococo. Mais la vérité est peut-être moins politique. Il y a quelque temps Eurocockpit en a appelé à l'aide publique et a organisé une collecte à son profit pour soutenir le contre-pouvoir qu'ils prétendent être en arguant de la nécessité de faire vivre un tel contre-pouvoir. Quand on voit ce que qu'ils font, on a envie de leur demander s'ils ont partagé l'argent avec Jean-Charles Corbet, pilote syndicaliste devenu PDG d'Air Lib par la grâce du ministre Gayssot et mis en examen pour diverses escroqueries dans le cadre de ces activités ! On a aussi envie de se poser des questions sur la fulgurante accélération de la carrière aéronautique d'Antoine Hayem. Les coups de pouce dont il a bénéficié sont-ils le remerciement de sa trahison ?

Addendum. Un des administrateurs d'Eurocockpit / Radiocockpit, et le plus actif, n'est autre qu'Anthony Rosendo, ingénieur stagiaire chez... Airbus ! A voir ici et . La messe est dite.

Update 5 janvier 2007. Bien sûr, quelques zélés serviteurs des pouvoirs publics vont peut-être continuer à raconter n'importe quoi à mon sujet sur les forums, cachés derrière un pseudo et sachant que je ne puis répondre parce que je suis désactivé. Par exemple, Thibaut Chantegret, bien connu pour ses mensonges sous le pseudo "LoLar", changé en "chichoulik" parce que cela devenait trop grossier. Tout cela est, finalement, risible.

Update 6 janvier 2007. De plus en plus risible. Thibaut Chantegret donne une belle illustration de malhonnêteté et de médiocrité. Il ne cesse de changer ses pseudos et de ré-écrire ses messages. Pitoyable. Ils n'ont pas d'autres défenseurs à Airbus ? Philippe Mathieu ("papa mike") s'y met aussi. Dès le mois de décembre 2004 il avait commencé à adresser des messages à ceux qui me soutiennent, prétendant vouloir m'aider... mais en me déclarant paranoïaque et en suggérant de me faire enfermer chez les fous ! On m'a transmis les messages. En fin de journée, ce samedi 6 janvier 2006, une nouvelle opération de censure s'est produite. Le sujet ouvert sur les forums par des intervenants qui s'inquiétaient de la disparition de tout ce qui me concerne... a lui aussi disparu. Et tout cela, toujours sans aucune explication d'Eurocockpit / Radiocockpit. La Corée du Nord et Cuba ne sont pas les derniers. Il y a aussi Euro / Radiococo.

Update 10 janvier 2007. Et ça continue. Il subsiste un fil de débat à mon sujet, invisible aux non-inscrits et aux bannis, ce qui est mon cas. Les administrateurs y portent des accusations mensongères, menaçant de fournir des preuves si le débat se poursuit. Mais, quand un intervenant leur demande à plusieurs reprises de fournir ces preuves, il finissent, après de nombreuses tergiversations, par lui restreindre l'accès et le menacer à son tour d'exclusion, comme d'autres, en écrivant un morceau d'anthologie soviétique : "Nous n'avons rien à prouver à personne, notre réaction épidermique (son exclusion de ces forums) est là pour prouver la gravité de ce qu'on a reçu et de ce qu'on a lu." Un gamin de dix ans agirait ainsi, il prendrait une taloche. Non pas pour sa malhonnêteté, mais pour sa stupidité dans la malhonnêteté.

Mention légale à la demande de Thibaut Chantegret. Thibaut Chantegret (thibaut.chantegret@wanadoo.fr) demande avec insistance de signaler qu'il n'a aucun lien avec le Thibaut Chantegret (LoLar) dont il est question ici. Le pauvre Thibaut Chantegret (c'est le même, il n'y en a qu'un) sombre dans le ridicule. Précision : il ne s'agit pas de régler des comptes mais de bien faire comprendre que la diffamation anonyme, derrière un pseudo, c'est fini.




Retour haut de page Page précédente


Accueil    |   Copyright © 2007, norbert jacquet    |   URL : http://jacno.com/    |   contact : norbertjacquet@yahoo.fr